Un groupe de pays partageant les mêmes idées a pris l'initiative de former une coalition de pays ambitieux suite à l'adoption de la résolution 5/14 Mettre fin à la pollution plastique : vers un instrument international juridiquement contraignant.

La coalition de Haute Ambition pour mettre fin à la pollution plastique s’est engagée à développer un instrument international ambitieux et juridiquement contraignant basé sur une approche globale et circulaire qui garantit une action urgente et des interventions efficaces tout au long du cycle de vie des plastiques.

Notre ambition commune est de mettre fin à la pollution plastique d’ici 2040. Au début des négociations du traité sur les plastiques, nous avons défini trois objectifs stratégiques et sept résultats clés pour réussir à cet égard.

Nouvelles

04 avril 2023
Webinaire le 13 avril: Renforcer la circularité tout au long du cycle de vie des plastiques
En tant que membres de la Coalition de haute ambition, le Sénégal et la Suisse organise un seminaire en ligne sur les points du Traité sur le plastique qui pourraient permettre de renforcer la circ...

Membres

Antigua-et-Barbuda Arménie l’Australie l’Autriche
l’Azerbaïdjan la Belgique Bulgarie le Burkina Faso
le Cap-Vert Canada Chili la Colombie
Îles Cook Costa Rica Danemark la République dominicaine
Équateur Estonie Union Européenne Finlande
France Gabon Géorgie Allemagne
le Ghana le Groenland Guinée Islande
la République d’Irlande Israël Japon la Jordanie
le Luxembourg Maldives Mali Maurice
Mexique États fédérés de Micronésie Monaco Monténégro
les Pays-Bas Nouvelle-Zélande Nigéria Norvège
Palau Panama Pérou Portugal
République de Corée Roumanie Rwanda Sénégal
les Seychelles la Slovénie Iles Salomon Espagne
Suède Suisse Le Togo les Émirats arabes unis
Royaume-Uni l’Uruguay Malawi Moldavie
Benín

Objectifs stratégiques globaux

#TurnOffThePlasticTap © Von Wong Productions

1. Limiter la consommation et la production de plastique à des niveaux durables

La consommation et la production de plastique ont atteint des niveaux insoutenables. La consommation de plastique a quadruplé au cours des 30 dernières années. La production mondiale de plastique a doublé entre 2000 et 2019 pour atteindre 460 millions de tonnes. Une grande partie de cette croissance est due à l’augmentation massive de la production de plastiques à usage unique pour les emballages et les biens de consommation, qui représente la moitié de la production de déchets plastiques. Les projections actuelles prévoient que la production de plastique doublera au cours des 20 prochaines années. Le monde ne sera pas en mesure de gérer le volume des déchets plastiques et d’éviter les fuites. Le traité sur la pollution plastique devrait inclure des mesures de contrôle qui minimiseront la demande de plastiques et augmenteront l’offre de plastiques recyclés pour être utilisés dans de nouveaux produits en plastique.

2. Permettre une économie circulaire pour les plastiques qui protège l’environnement et la santé humaine.

Les plastiques sont souvent conçus de manière à devenir des déchets, et une trop grande quantité de plastiques a des effets néfastes sur l’environnement et constitue un risque pour la santé humaine tout au long du cycle de vie. Les produits en plastique doivent être plus durables. Cela implique de s’attaquer aux problèmes liés aux produits chimiques dangereux qui sont à la fois ajoutés intentionnellement pour conférer aux matières plastiques des propriétés spécifiques, mais aussi inhérents à certains matériaux, et vecteurs d’autres substances. Ces produits chimiques dangereux peuvent entraver la réutilisation et le recyclage des matières plastiques. Le traité sur la pollution plastique plastiques doit généralement garantir des critères et des normes de conception des matières plastiques afin d’en assurer la durabilité, la recyclabilité et la sécurité, permettant ainsi une économie circulaire pour les matières plastiques qui protège l’environnement et la santé humaine. Il doit également garantir la transparence et la disponibilité des informations sur ces aspects de durabilité tout au long de la chaîne de valeur des plastiques.

3. Assurer une gestion et un recyclage écologiquement rationnels des déchets plastiques

Environ 9,2 milliards de tonnes de déchets plastiques ont été générés, dont moins de 10 % ont été recyclés, 14 % ont été incinérés et 76 % ont été mis en décharge ou rejetés dans l’environnement depuis 19507. Le développement des capacités de gestion des déchets nécessaires est plus rapide que la consommation de déchets plastiques. Les projections actuelles stipulent que les déchets plastiques qui s’écoulent dans l’océan tripleront d’ici 2040. Le traité sur la pollution plastique doit établir des dispositions visant à réduire les déchets plastiques et à assurer une collecte, un tri et une préparation écologiquement rationnels en vue de la réutilisation et du recyclage des déchets plastiques, afin de réintégrer les plastiques recyclés dans l’économie et d’éviter les fuites dans l’environnement.

Principaux éléments à fournir pour réussir

  1. Éliminer les plastiques problématiques, notamment par des interdictions et des restrictions.
  2. Développer des critères et des normes de durabilité globale pour les plastiques
  3. Fixer des niveaux de référence et des objectifs mondiaux de durabilité tout au long du cycle de vie des matières plastiques.
  4. Garantir la transparence de la chaîne de valeur des plastiques, y compris en ce qui concerne les matériaux et la composition chimique.
  5. Établir des mécanismes pour renforcer les engagements, les objectifs et les contrôles au fil du temps.
  6. Mettre en œuvre un suivi et des rapports à chaque étape du cycle de vie des plastiques.
  7. Faciliter une assistance technique et financière efficace, des évaluations scientifiques et socio-économiques.

La coalition de Haute Ambition pour mettre fin à la pollution plastique publiera des déclarations et organisera des événements pour sensibiliser et identifier les priorités pour les sessions de négociation du comité intergouvernemental de négociation (INC). La coalition entreprendra également un travail intersessionnel sur les éléments et les questions essentiels pour informer les négociations.